Les 4 accords toltèques : vivre en accord avec soi-même

qu est ce que les 4 accords toltèques

Écrit par Miguel Ruiz, les accords toltèques sont des règles de vie permettant d’atteindre un meilleur équilibre psychique et arriver à une meilleure connexion avec soi.

Les 4 accords présentés dans ce livre, sont des accords que l’auteur suggère de passer avec soi-même dans le but de se sentir mieux et plus en phase avec qui nous sommes.

Pour l’histoire, son auteur, Miguel Ruiz, était neurochirurgien dans son pays natal (le Mexique) avant de connaître un événement qui allait transformer sa vie.

Suite à un grave accident de voiture et une expérience de mort imminente, il changea de perspective sur la suite de son existence. Il prit conscience de sa véritable mission de vie.

Il ressentit le besoin de retrouver le savoir de ses ancêtres toltèques et de se reconnecter avec ses racines en devenant chaman.

Il se donna alors pour objectif de transmettre la sagesse de ces ancêtres au plus grand nombre.

Et c’est ainsi qu’en 1997, il publia son livre « Les Quatre Accords toltèques ».

Popularisé par Oprah Winfrey dans les années 2000, le livre est devenu un best-seller mondial.

Mais alors, quels sont exactement ces accords ? Comment les interpréter et comment les appliquer dans son quotidien ? Les accords toltèques sont-ils un chemin de pensée favorisant un éveil spirituel ?

 

Qu’est-ce que les accords toltèques ?

 

Guerriers du nord de l’Amérique latine, les Toltèques sont une civilisation qu’on peut situer entre les années 1000 et 1300 après Jésus-Christ.

Ce peuple était connu pour son intérêt pour les arts et l’architecture. Mais c’est pour leur sagesse qu’ils restent les plus connus, notamment avec ces fameux accords qui en seraient une des clés essentielles.

De cette sagesse, le chaman Miguel Ruiz identifie et retranscrit dans son livre 4 accords fondamentaux.

4 accords toltèques

Ces 4 accords ont pour but de nous permettre de briser nos croyances limitatives et d’être in-fine plus phase avec qui nous sommes.

Pour atteindre ce but, Miguel Ruiz nous propose donc de passer les 4 accords suivants avec nous-même :

  1. Que votre parole soit impeccable
  2. N’en faites jamais une affaire personnelle
  3. Ne faites aucune supposition
  4. Faites toujours de votre mieux

 

 

1er accord Toltèque: Que votre parole soit impeccable

 

« Parlez avec intégrité, ne dites que ce que vous pensez. N’utilisez pas la parole contre vous ni pour médire d’autrui. »

Tu dois en avoir déjà conscience, les mots ont un poids et une importance beaucoup plus grande que ce qu’on pourrait imaginer.

Les mots qu’on prononce dans notre quotidien ont une grande influence sur le rapport que nous entretenons avec les autres.

Ces mots peuvent nous construire, mais ils peuvent aussi bien nous détruire.

Il est donc de ta responsabilité de veiller à ce que ta parole soit toujours mesurée. Tu dois avoir conscience de son pouvoir, et ainsi éviter de blesser les personnes que tu aimes.

Cette bienveillance et cette conscience des mots, tu dois aussi l’avoir par rapport à ton discours intérieur.

Tu dois te soutenir, t’encourager, ne jamais te blâmer ou te rabaisser.

Les phrases du type « je suis nul », « je n’arrive à rien », « je suis bête »… ces phrases doivent disparaître de ton mental.

Et au contraire dans les moments de moins bien, tu dois te pousser avec bienveillance grâce à ton discours intérieur : « allez, ce n’est pas grave, c’est des choses qui arrivent », « courage tu vas y arriver », « c’est la vie, mais tu vas y faire face », « tu es un battant, une battante », « tu peux le faire ! », « concentre-toi, tu vas y arriver ! ».

 

2ème accord Toltèque : N’en faites jamais une affaire personnelle

 

« Ce que les autres disent et font n’est qu’une projection de leur propre réalité. Lorsque vous êtes immunisé contre cela, vous n’êtes plus victime de souffrances inutiles. »

Le premier accord t’invite à faire attention à ce que tu dis, le deuxième t’invite au contraire à ne pas trop prêter attention à ce que les autres peuvent te dire.

Ça ne veut pas dire qu’il ne faut écouter que soi, mais plutôt qu’il faut que tu arrives à prendre du recul sur ce qu’on peut te dire.

On te critique sur quelque chose ? Il faut réussir à faire la part des choses.

Qu’est-ce que la personne qui te critique tente de faire ? Est-ce que ces critiques sont fondées ? Quel est le dessin de ces critiques, t’aider à progresser ou te rabaisser gratuitement ?

Peu de gens savent finalement qui tu es profondément, attention de ne pas être trop sensible à la critique. Tu peux l’écouter, mais tu dois mettre suffisamment de distance pour que celle-ci ne t’affecte pas trop personnellement.

C’est valable également pour les compliments.

Ceux-ci sont généralement fondés, mais il convient de ne pas les surinterpréter ou s’en gargariser.

Rien ne t’empêche de réagir émotionnellement à ces situations, mais il faut réussir à comprendre l’importance de la prise de recul.

De même, les événements qui surviennent ne sont pas toujours des réponses à nos comportements. Il faut réussir à sortir de cet égocentrisme qui nous fait croire que tout ce qui arrive autour de nous est une conséquence de notre attitude.

Prendre du recul, c’est aussi laisser à l’autre la responsabilité de sa parole ou de ses actes.

 

3ème accord : Ne faites aucune supposition

 

« Ayez le courage de poser des questions et d’exprimer vos vrais désirs. Communiquez clairement avec les autres pour éviter tristesse, malentendus et drames. »

Il s’agit ici de prendre conscience qu’il est néfaste pour tes relations et notre vie en général d’être dans un état de supposition ou de spéculation.

Sois franc, franche avec les personnes que tu aimes. N’aie pas peur de dissiper les malentendus. N’aie pas peur d’exprimer ta pensée et ton ressenti. Et surtout, ne cherche pas à deviner ce qu’il en est pour les autres.

Au contraire, dans les situations où leurs propos ne sont pas clairs, laisse-leur une chance de s’exprimer distinctement.

Rappelle-toi également que la seule vérité est celle du moment présent.

 

4ème accord : Faites toujours de votre mieux

 

« Votre « mieux » change d’instant en instant. Quelles que soient les circonstances, faites simplement de votre mieux et vous éviterez de vous juger. »

Des 4 accords, c’est sans doute le plus complexe à assimiler.

Faire de son mieux peut induire en erreur et nous pousser à en faire trop.

La vérité, c’est que tu dois atteindre un équilibre entre pas assez et trop dans tes efforts.

Pour identifier cet équilibre prend conscience de ton énergie.

Le fait de ne pas en faire assez entraine de la frustration, mais en faire trop nous fait perdre toute énergie.

Dans nos sociétés modernes, où la performance est une notion archi-dominante, la frustration c’est développer chez beaucoup d’entre nous qui ont pourtant dépassé le niveau d’énergie disponible pour leur travail.

Pour cet accord, je conseille donc d’accorder plus d’attention à ta personne notamment vie l’écoute du corps.

Ne cours pas vers la perfection, le toujours plus, le toujours plus vite !

Applique-toi dans ce que tu fais et prends le temps nécessaire pour le faire. C’est ça faire de ton mieux.

Le « Je dois faire ceci » doit devenir « Je peux faire ceci »

Il n’y a pas d’obligation de réussir, il faut juste faire de son mieux. D’ailleurs, il en va de même pour ces accords. Tu dois faire de ton mieux pour les respecter, mais tu ne pourras jamais atteindre la perfection et ce n’est pas grave, tant que tu fais de ton mieux.

 

La puissance des accords Toltèques

 

Ces 4 accords, ils paraissent simples et presque logiques.

Pourtant, ils sont loin d’être évidents à appliquer dans un quotidien.

Pour réussir, il faut que tu prennes le temps et que tu consacres une vraie réflexion à chacun de ces accords.

Cherche à identifier dans ta vie et ton quotidien les situations dans lesquelles ces accords méritent d’être appliqués.

N’hésite pas à marquer dans un cahier de méditation ou sur papier comment tu penses pouvoir progresser dans ta vie grâce ces accords. Dans quelles situations et avec quelles personnes tu dois les appliquer ?

Il y a surement des points de concentration plus importants que d’autres que tu pourras identifier suite à tes réflexions.

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.