Apprendre à communiquer avec son corps

parler avec on corps

Le lien entre le corps et l’esprit est plus profond que ce qu’on imagine.

Notre corps est le temple de notre âme. Il nous permet de ressentir des émotions et des sensations difficiles à appréhender sans son aide.

Il nous prévient des dangers et des menaces directs. Il nous alerte même en transmettant via notre système nerveux des sensations permettant à notre mental de prendre des décisions cruciales pour préserver notre intégrité.

Le corps permet de nous exprimer. Il donne de la force à nos idées. Il est à la source de toutes nos créations.

Pourtant, la relation qu’on entretient avec lui n’est pas toujours idéal et il est, parfois,  difficile de communiquer avec lui.

Communiquer avec son corps, c’est savoir :

  1. L’écouter
  2. Le comprendre
  3. Lui parler

Dans cet article, nous verrons comment communiquer de façon optimale avec son corps pour atteindre un bon équilibre de vie.

 

Écouter son corps

 

Être à l’écoute de son corps, c’est très important. Notre corps est le premier à ressentir les choses et nous donne même des indications physiques.

Pour commencer, il est crucial d’être à l’écoute des premiers niveaux d’alerte.

Les besoins physiologiques primaires nous indiquent clairement que notre mental doit agir pour prendre des décisions afin de répondre à ces besoins pour le bon fonctionnement de notre corps.

Un corps à l’équilibre, si ses besoins sont bien pris en compte, c’est aussi le moyen de garder son esprit dans une condition optimale pour son développement.

Au-delà de nos besoins primaires, le corps nous envoie également des signes physiologiques de l’état profond de notre mental.

Des troubles du comportement ou des réactions physiologiques peuvent traduire un problème mental profond.

De même pour certaines douleurs, qui ne sont pas liés à un inconfort physique, mais plutôt à un inconfort mental.

Les douleurs et signes peuvent donc aussi bien être associés à un état physiologique qu’à un état mental (voir les 2).

Concernant les douleurs les plus importantes, il est conseillé quoi qu’il arrive de se rapprocher d’un professionnel de santé pour mieux comprendre les origines possibles.

De ton côté, tu peux également tenter de chercher à comprendre ces signes et ces douleurs, notamment si celles-ci semblent échapper à une logique physiologique.

 

Comprendre son corps

 

Les signes donnés par ton corps peuvent donc être nombreux. Les ressentir est une chose, les associer à un état mental pour comprendre ces signes est encore différent.

À toi de te questionner sur ces différentes douleurs et indications pour tenter de comprendre leurs vraies origines.

Pour t’aider un peu dans ta réflexion, sache que les douleurs qui apparaissent de ton côté gauche sont souvent associées aux intuitions et prémonitions. On est généralement dans des douleurs liées à l’angoisse et l’anxiété.

Du côté droit, on sera plus dans des douleurs concrètes liées à des événements ou des situations réelles pesantes. Des conflits, des relations toxiques ou une forme de pression ressentie.

Selon leur localisation, les douleurs n’ont donc pas forcément la même symbolique.

Intéresse-toi aussi aux organes douloureux et à certaines parties du corps spécifiques.

Par exemple, une gêne au niveau des poumons et de la respiration traduit souvent un sentiment d’étouffement, l’idée d’une perte de liberté.

Des douleurs à l’estomac se traduisent par une forme d’angoisse ou de traque.

Des douleurs au niveau des cervicales seront souvent associés à du stress.

Le travail d’écoute peut mieux te faire comprendre ton état mental. En prenant conscience de cet état, ton mental peut alors œuvrer directement pour agir sur celui-ci et calmer la douleur en question.

communiquer avec son corps

Écouter les indices physiques te permettra de mieux comprendre certaines situations de vie.

 

Parler à son corps

 

La connexion à son corps doit se faire également de l’autre sens.

Écouter son corps et chercher à le comprendre peut même devenir néfaste si tu n’arrives pas à communiquer avec ce dernier.

Ton corps ne doit pas être soumis à ton mental, mais ton mental ne doit pas être soumis à non plus à ton corps.

C’est ici l’art de la volonté.

Notre mental peut nous amener à pousser notre corps au-delà de ses limites. Le tout est de le faire sans jamais arriver à une rupture.

Pour cela, le mental doit faire preuve de volonté tout en veillant à écouter le corps.

On assiste donc à un vrai dialogue entre le corps et le mental, où chacun se parle et s’écoute.

Le sport de haut niveau est la parfaite illustration de cet équilibre.

Dans le très haut niveau, une bonne préparation mentale est indispensable pour pousser le corps à se dépasser, répéter les efforts, sans arriver à la rupture.

En dehors de la sphère sportive, on retrouve également cette qualité chez les grands chefs d’entreprise, les grands leaders et les personnes qui réalisent de grandes choses dans leur vie.

Ces personnes ont pour point commun de traiter leurs corps avec respect, tout en usant de leur volonté pour se dépasser intellectuellement et agir sur leur monde.

 

Quand le corps nous parle

 

Un équilibre de vie passe par une bonne entente et une bonne communication entre le corps et l’esprit.

Pour te donner toutes les chances de développer cette bonne communication, il faut que tu commences par considérer ton corps comme un temple.

Forcément, une bonne alimentation, une activité sportive régulière et une limitation des excès te permettront d’établir une relation solide.

Dans le même temps, tu dois apprendre à aimer ton corps, ne pas le rejeter.

Ensuite, le mental doit apprendre à plus communiquer avec le corps.

Une bonne entente mènera à une plus grande volonté et une plus grande capacité à agir.

Attention bien sûr de ne pas aller dans l’excès. Un excès d’un côté comme de l’autre, du côté du corps ou de l’esprit, peut déclencher une rupture.

L’équilibre est ici, une fois de plus encore, la clé.

Si tu veilles à garder une bonne communication et une bonne écoute entre ton corps et ton esprit, tu devrais atteindre sans trop de difficulté cet état d’équilibre.

Cela te permettra d’avancer de façon sereine sur votre chemin de vie et vers tes objectifs.

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.