Malheureux : comment changer ?

comment ne plus être malheureux

Quand on est malheureux, on se retrouve comme emprisonné de son état. C’est comme se retrouver dans l’obscurité complète. Notre âme semble être partie et nos forces nous ont abandonnés. On se sent perdu et sans but.

Quand on se trouve dans un état malheureux, plus le temps avance et plus on se sent sombrer.

Il y a une impression de fatalité contre laquelle on ne peut pas lutter. Il n’y a plus d’objectifs, il n’y a plus de sens, plus de motivation.

Malgré tous ça, être malheureux ou malheureuse, ce n’est pas une fatalité, tant que tu n’en fais pas une finalité !

Si actuellement tu te sens malheureux ou malheureuse et que tu cherches à sortir de cet état, alors il y a de l’espoir.

Ta volonté va être la première force à engager dans la bataille qui s’annonce.

Pour t’aider, je vais te donner dans cet article, quelques clés, qui je l’espère, te permettront d’aller mieux et à retrouver le goût à la vie.

 

D’où vient le malheur ?

 

Pour commencer, il faut distinguer l’émotion de tristesse et le fait de se sentir malheureux.

Des événements ou expériences douloureuses peuvent provoquer chez toi un état de tristesse profond.


Ça peut être une déception amoureuse, la perte d’un proche, un événement traumatisant, un échec dans un projet, dans sa carrière ou encore une relation toxique.

Les sources de tristesse sont grandes dans une vie.

Il est même impossible de traverser une vie sans expérimenter à plusieurs reprises des tristesses profondes, et ô combien légitimes.

La tristesse n’est pas une émotion néfaste en soi, mais si elle s’installe trop longtemps en toi, elle finit par dominer ta personnalité.

Tu sombres dans l’état malheureux.

 

comment faire quand on est malheureux

Tu n’arrives pas à aller de l’avant et à surmonter la tristesse. L’état malheureux se développe en toi et domine ton mental.

 

Choisir de ne plus être malheureux

 

Ce que je vais te dire va peut-être t’étonner et même te choquer, mais être malheureux, c’est un choix.

Ce choix est loin d’être conscient la plupart du temps, toujours est-il qu’il est dicté par notre mental.

Une expérience douloureuse peut t’affecter et tu as parfaitement le droit d’éprouver de la tristesse. Mais il ne faut pas te bloquer dans cette triste, il faut réussir à avancer.

 

Comment avancer et ne plus être malheureux ?

 

Pourquoi es-tu malheureux ? Trouver les raisons à ton état, te permettra d’avancer plus facilement sur le chemin de ta guérison mentale.

Il faudra alors avoir la volonté de faire bouger les choses.

Si ça te fait peur, je peux te rassurer sur le fait qu’on ne demande pas de changer du jour au lendemain. Dans ton processus pour aller mieux, tu dois t’accorder le temps nécessaire.

Ce sont les petits changements et les petits efforts qui te permettront d’avancer. Mets-les en place et félicite-toi de chaque effort que tu feras.

Voici quelques conseils que je peux te donner selon ta situation.

 

Fais le deuil de ton malheureux

Si ton état est le résultat d’une douleur émotionnelle intense, que tu as subi suite à un malheur, à la perte d’un proche ou la perte de l’amour d’une personne, ta tristesse est légitime.

Pour autant, il ne faut pas que tu t’identifies à ce malheur, même si tu l’expérimentes.

Il faut que tu apprennes à faire le deuil de ce malheur. Selon les situations, c’est loin d’être évident. Aussi, je t’invite selon ton cas à consulter un thérapeute ou solliciter l’aide d’un professionnel de santé.

C’est la meilleure des décisions à prendre quand notre malheur nous submerge et qu’on ne trouve plus la force de lutter contre.

Si tu as la volonté et que tu souhaites t’en sortir seul, il va falloir apprendre à lâcher prise mentalement. Un travail spirituel et une méditation régulière peuvent t’aider sur ce point.

Tu dois laisser ta tristesse s’exprimer, mais elle ne doit pas t’empêcher de continuer à penser à toi, aux choses que tu aimes faire, à ce qui te fait rire, à ce que la vie a à t’offrir. Tu dois continuer de vivre.

Il est important également que tu te fixes des objectifs, que tu cherches un but, un nouveau sens à donner ta vie.

 

Ne sois pas obsédé par la réussite

Tous les états malheureux ne sont pas dus à l’expérimentation d’un événement malheureux.

Chez beaucoup, l’état malheureux résulte du propre jugement qu’on fait de sa vie. On se sent malheureux, car on trouve peu voir aucune satisfaction dans notre vie,

Les personnes qui accumulent les échecs personnels ou qui ont de trop fortes ambitions peuvent expérimenter cet état. Elles ne se sentent pas accomplies et en souffre.

La réussite (matérielle ou sociale) et le succès ne doivent pas être une obsession.

Le comprendre, c’est loin d’être évident et ça demande une certaine spiritualité.

Si la course à la réussite ou au succès te rend malheureux, tu dois travailler à mieux accepter ta frustration.

Ne poursuis pas le résultat, ça n’a aucun sens. À la place, prends du temps pour analyser tes progrès et t’en féliciter.

De même tu dois apprendre à éprouver plus de gratitude que d’envie. Sois reconnaissant pour ce que tu possèdes déjà (sur le plan matériel ou spirituel) et n’envie pas ce que les autres ont.

Garde la foi dans ton travail et dans tes efforts, ils continueront à te faire avancer sur ton chemin de vie, quelqu’un soit le résultat.

L’ambition est une bonne chose, mais tu dois la détacher du résultat. Célèbre-le fait que tu souhaites te développer et devenir meilleur, ne te frustre pas que tu n’y sois pas encore arrivé.

 

Prends ta vie en main

Si ton malheur vient de la vision que tu as de ta vie. Si ta vie ne te satisfait pas et qu’elle te rend malheureux ou malheureuse, il faut que tu trouves la force de reprendre celle-ci en main.

Pour t’aider, il peut être utile de te trouver un ou plusieurs objectifs. Cela te permettra de donner un sens. Pense à ce qui fait ton bonheur et aux rêves que tu peux avoir. Donne-toi ensuite les moyens de réaliser ces rêves.

Aucun rêve n’est trop grand. De même il n’est jamais trop tard. Ne te morfonds pas dans le passé et ne nourrit pas ton mental avec des « j’aurais dû ».

Ce qui est fait est fait. Pense à ce que tu peux faire à partir de maintenant pour réaliser ton rêve ou t’en rapprocher.

Deviens acteur de ta vie et plus un simple spectateur ! Crois en toi et donne-toi les moyens de tes ambitions. L’important ce n’est pas de réussir, c’est de ne pas avoir de regrets, alors fonce !

 

Les secrets du bonheur

 

Le bonheur se trouve dans les choses simples. Avec les épreuves vécues pas l’humanité ces derniers temps, ces paroles ont encore plus de résonance.

Il n’y a pas de formule magique pour être heureux, pour autant tes comportements peuvent grandement influencer ton état émotionnel.

Pour ne pas être malheureux, tu dois t’efforcer :

  • À fonctionner avec plus de pensées positives que de pensées négatives (médiation vidéo)
  • À arrêter la comparaison ou le jugement
  • À trouver du sens dans ce que tu fais au quotidien
  • À avoir de la gratitude pour ce qu’il y a de bon dans ta vie
  • À pendre le contrôler de ta vie

À contrario, des habitudes néfastes et qui te rendent malheureux sont à perdre.

D’ailleurs, je t’invite à consulter l’article sur le sujet, si tu veux plus de détails sur ces habitudes néfastes qui peuvent te rendre malheureux.

Ton chemin pour aller mieux sera long et compliqué. Aucun changement n’est simple à mettre en place, mais les efforts que tu vas faire pour te sortir de cet état sont les plus importants de ta vie.

Mes conseils sont là pour t’aider, mais n’aie pas peur de consulter un thérapeute ou un professionnel de santé selon ton état. L’important, c’est que tu ailles mieux.

Moi j’ai confiance en toi, tu as la volonté et c’est ce qui compte le plus lorsqu’on est dans ta situation.

Le temps et l’accumulation de tes efforts te mèneront vers des jours meilleurs. Sur le chemin, n’oublie pas d’être bienveillant envers toi et de t’encourager à continuer. Sois fier de toi et crois en tes forces.

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.